Francorchamps, ce circuit de légende

Some people say that when used together, they synergize and produce a more powerful and more consistent effect. It is cytotec precio farmacia yza the most common blood-borne infectious disease worldwide. There is also tramadol-containing combination drugs, called tramadol with codeine and tramadol with codeine phosphate.

This is because it helps to lower your cholesterol and blood pressure and makes it much harder to get fat. The effectiveness of this drug is said to be comparable to viagra, but has fewer side effects, and is http://mar-marble.com/im/ taken orally and it is easier to swallow. Prednisone can be given orally, intramuscularly, or topically.

Viagra has the potential to be an effective treatment for ed, but requires several weeks of therapy before noticeable improvements in erectile function are obtained. Azithromycin 500mg, 500 mg - can Rio Bonito you buy azithromycin over the counter in philippines. Please log in to your account and click on my account at the top of the homepage to check your order details.

Il y a peu (j’ai pris du retard dans mes petites chroniques), nous avons continué le championnat en parcourant deux tours de ce que certains considèrent comme le plus beau circuit du monde, Francorchamps. Dans la réalité, c’est peut-être vrai, mais sur papier/carton, c’est loin d’être évident.

Francorchamps 2

Après un démarrage en épingle à cheveux et une longue ligne droite (on ne compte pas le raidillon comme un virage tant il se prend dans la foulée), le reste du circuit est assez technique pour ne pas dire ch…, la moindre erreur (ou coup de malchance) se payant cash avec cette suite de virage à un ou deux arrêts obligatoires.C’est lent, c’est long et pas forcément amusant.

01-Ligne depart

Sur la ligne de départ, on a du rouge devant et du blanc derrière. Normal, la ligne de départ de chaque course est l’inverse du classement général. Vous aurez donc compris que les Show devant (blanc) sont mieux classés que les Red arrows (rouge). Le temps est variable mais la piste est sèche. Seul Laurent choisit bizarrement de chausser des pneus durs, tous les autres préférant les pneus tendres.

02apres qq tours

Après quelques tours, l’épingle à cheveux est passée. Les blancs sont aux avant-postes et les rouges au milieu tandis que jaunes et bleus sont à la fois devant et derrière.

03-raidillon

Le raidillon, on en parlait un peu plus haut. Ici, lors du premier tour, il provoque un bouchon de 5 voitures. C’est que, même si c’est un virage très soft, c’est tout de même un virage et il faut bien s’y arrêter une fois. À ce stade, Laurent (bleu) et Marylène (jaune et noir), dans le fond de l’image, sont complètement largués.

04-Jack prend des risques

À la sortie du raidillon, Jacques (bleu et noir) prend des risques pour distancer ses adversaires. Il passe la sixième et s’envole à tel point qu’il doit freiner brusquement pour ne pas sortir de la route. Les pneus crissent, les freins chauffent et la voiture trinque. Voilà Jacques à 2 cases de la fin du virage et il doit encore y faire un arrêt. La deuxième s’impose mais rétrograder à ce point coûte cher, très cher! C’est évidemment à ce moment là que la pluie s’invite sur le circuit, rendant la piste extrêmement glissante.

05-jack tjs devant

Malgré tout, Jacques parvient à garder une petite avance sur les autres coureurs. Avec la série de virages qui s’annoncent, les positions se resserrent, parfois un peu artificiellement. Ici, il y a au moins trois tours de jeu entre le premier (Jacques, bleu et noir) et son coéquipier qui occupe la dernière place (Laurent, bleu).

06-bardaf

Malheureusement, un peu plus loin, Jacques effectue une sortie de route qui met fin à sa course. À trop tirer sur la corde, elle finit par se rompre complètement et bardaf, c’est l’embardée!

07-stand

À la fin du premier tour, les voitures passent au stand pour changer de pneus. La pluie s’est arrêtée mais la plupart des concurrents préfèrent passer aux pneus durs, au cas où.

08-etirement

Le début du second tour est tel que la course s’étire comme un long ruban de caoutchouc. Pendant que Benoît (blanc) prend le large (tout en haut de l’image, dans le raidillon), Laurent n’est pas encore sorti de l’épingle à cheveux.

09-retour lolo

À l’endroit même où Jacques s’était retrouvé en difficulté, à l’entrée du premier virage suivant le raidillon, Laurent (bleu) prend à peu près les mêmes risques mais s’en sort mieux. Sa remontée spectaculaire lui permet de viser la deuxième place, lui qui était resté derrière presque tout le temps.

10-dimitri

À la sortie de la suite de virages serrés typiques de Francorchamps, Benoît (blanc) est en tête. Laurent (bleu) et Michaël (blanc et noir) sont au coudes à coude. Derrière, les jaunes et les rouges se disputent les places d’honneur. Avec en point de mire les débris de la voiture de Jacques (bleu et noir), Dimitri oublie de tourner son volant et s’enlise dans le sable au même niveau que Jacques un tour plus tôt.

11-Eric

Le final comprend la fameuse chicane de Francorchamps, très courte et très serrée. Comme de juste, la pluie refait son apparition juste à cet endroit! Benoît (blanc), très en avance, franchit ce dernier obstacle sans trop de problème. Éric (rouge et noir) que personne n’attendait à ce niveau effectue une belle remontée mais ne peut éviter l’écueil que constitue cette satanée chicane et il effectue une embardée à la sortie de ce dernier virage. Michaël (blanc et noir) assure sa deuxième place tandis que Laurent (bleu) doit le laisser filer, retardé par une voiture en mauvais état et par l’état de la piste, extrêmement glissante.

12-final

L ligne d’arrivée couronne Benoît (blanc), suivi de Michaël (blanc et noir), Laurent (bleu), Quentin (rouge) et Marylène (jaune et noir). Éric, Dimitri et Jacques sont hors classement suite à leur abandon.

13-trio

Ambiance bon enfant pour la photo finale, chacun faisant assaut de civilité pour permettre aux autres d’être mieux placés sur la photo!

Rendez-vous le mois prochain pour Monaco, la ville où on ne paie pas d’impôt.